Tiphaine Salel*, Hélène Bruneton**, David Lefèvre*.

L’objectif de ce travail est de caractériser différents environnements lagunaires et deltaïques par leur faune d’ostracodes. Plusieurs milieux aquatiques des côtes basses du Golfe du Lion (Languedoc-Roussillon, France) et du delta de l’Ebre (Catalogne, Espagne) ont été étudiés. Les sites de prélèvement (60) sont variés en termes d’influence marine et fluviale.

Revue de micropaléontologie 59 (2016), p. 425-444.

 

Résumé :

 Les paramètres environnementaux mesurés ou disponibles (salinité,hauteur d’eau, texture des sédiments, recouvrement végétal) ont été utilisés pour caractériser les biotopes. Nous interprétons la répartition des espèces en fonction du degré de fermeture morphologique par rapport à la mer, des circulations hydrologiques internes, et de la proximité des embouchures fluviales. De plus, le développement de la végétation dans les lagunes semble influencer la composition des assemblages. Ces données peuvent être utiles pour reconstituer des milieux anciens, en particulier en contexte deltaïque Holocène, où les questions relatives à la mobilité des embouchures fluviales, à la formation et à l’évolution des barrières littorales et des lagunes, se posent souvent.

*CNRS, MCC, UMR 5140 Archéologie des Sociétés Méditerranéennes, Campus de Saint-Charles, Université Paul-Valéry Montpellier 3, 34199 Montpellier cedex 05, France

**UMR-CNRS 6635 CEREGE, Europole Méditerranéen de l’Arbois, Université Aix-Marseille, BP 80, 13545 Aix-en-Provence cedex 04, France

© 2016 Elsevier Masson SAS. Tous droits réservés.

Disponible en ligne sur ScienceDirect : http://dx.doi.org/10.1016/j.revmic.2016.09.001