Plantes, produits et pratiques : diffusion et adoption de la nouveauté dans les sociétés préindustrielles

Actes des Rencontres d’Archéobotanique 2010
Université Paul-Valéry-Montpellier, 13-16 Octobre 2010

Édités par Núria Rovira, Laurent Bouby, Anne Bouchette, Marie-Pierre Ruas

 

Cet ouvrage est un recueil de 11 articles faisant suite à des communications (orales ou sous forme de poster) présentées lors de la table-ronde «Rencontres d’Archéobotanique 2010» organisée à l’université Paul Valéry de Montpellier du 13 au 16 octobre 2010. Le fil directeur de cette manifestation était la diffusion et l’adoption de plantes et/ou de produits « nouveaux », c’est-à-dire, des végétaux sauvages ou cultivés, indigènes ou exotiques qui étaient inconnus ou non utilisés auparavant par une population ou dans une région déterminées. L’adoption de nouvelles ressources peut entrainer le développement de pratiques agricoles, alimentaires ou culturelles, entre autres, qui vont structurer différemment les systèmes économiques et socio-culturels des sociétés, ainsi que le paysage.
Les travaux présentés ici, organisés dans un ordre chronologique, concernent des études monographiques de sites (par exemple, Vieille-Toulouse, Pouthumé ou Laval), des synthèses régionales (par exemple, les grands Causses, la Champagne ou la région nîmoise) ou des analyses thématiques (par exemple, sur le sorgho, le cerisier ou le sucre) structurées autour du thème fédérateur. La plupart de ces travaux se fondent sur les données carpologiques (semences et fruits archéologiques) mais certains articles reposent principalement sur d’autres sources, ou présentent un caractère interdisciplinaire, en croisant différentes approches (comme la palynologie ou l’histoire) pour étayer ses réflexions.

 

 

 

 

Publication de l’UMR 5140 du CNRS
« Archéologie des sociétés méditerranéennes »
Labex ARCHIMEDE-Programme IA ANR-11-LABX-0032-01

ISBN : 978-2-912369-35-2
ISSN : 2111-7411

Prix : 20 €